Econo-Ecolo
    >> 1ère visite

Alimentation enfant Nantes Loire-Atlantique

Il est nécessaire pour l'enfant d'avoir une alimentation saine afin que celle-ci permette d'accompagner son processus de développement. Aussi, retrouvez sur cette page notre série de conseils à ce sujet ainsi qu'une liste de nutritionnistes à Nantes à même de vous conseiller.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Mousset Julia
(024) 008-0731
25 Rue Octave Feuillet
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Morel Celine
(025) 172-0621
11 Bis Quai Turenne
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Schaeffer Francoise
(024) 020-5332
24 Boulevard Gabriel Guist'Hau
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Creteaud Yannick
(024) 035-5406
13 Boulevard Georges Mandel
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Smagghe Emilie
02 .5 1. 82 .4
16 Rue De La Sirène
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Guimbretiere Karine
(024) 008-0388
14 Rue Budapest
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Cheval Celine
(024) 020-1312
25 Rue Octave Feuillet
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Loirat Julie
(025) 111-0774
62 Bis Rue Aristide Briand
Reze, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Dibon Julie
(067) 683-7519
6 Rue Jacques Tati
Nantes, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Dietetique Pouvreau
(060) 904-7527
29 Rue Ouche Chenneau
St Sebastien Sur Loire, Loire-Atlantique
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Données fournies par:

Carrefour bio lait 1er age : Enfin un lait bio !

J’ai choisit ce lait pour plusieurs raisons au départ :

- mon bébé digérait mal le lait Guigoz conseillé à la maternité, il avait des coliques
- mon médecin m’a alors conseillé de choisir un autre lait
- étant cliente de CARREFOUR, j’ai remarqué qu’ils vendaient un lait 1er age (existe aussi en lait 2ème age), qui était moins cher que les autres et en plus avait l’avantage d’être BIO

J’ai donc essayé ce lait et mon bébé n’a depuis ce jour plus eu de coliques Autre avantage : ce lait se dilue très bien et ne fait quasiment pas de grumaux. De plus, la forme de la boite permet de bien arraser la poudre dans la dosette, ce qui n’est pas le cas chez tout le monde.

Lorsqu’il a fallut passer au lait 2ème age, j’ai logiquement continué sur ma lancée en essayant le lait CARREFOUR bio 2ème age, et bébé l’a très bien accepté, pour les mêmes raisons que le 1er age.

Seul inconvénient : ce lait (comme le 1er age) ne se trouve que dans les magasins CARREFOUR et il vaut mieux toujours en avoir d’avance pour ne pas être pris de court

C’est vraiment le seul désavantage de ce lait qui autrement est excellent

...

Lire la suite de l'article sur le site de Econo-Ecolo

Les repas des enfants : un concentré de produits chimiques

Un enfant absorbe en une journée 128 résidus chimiques, provenant de 81 substances différentes, dont plus de la moitié sont suspectées d’être cancérigènes ou de perturber le système endocrinien. Ce sont les résultats inquiétants d’une étude menée par l’association Générations futures, dans le cadre de la campagne « Environnement cancer » lancée avec le réseau européen Alliance et santé (HEAL) et le soutien de WWF-France et du Réseau environnement santé (RES).

Les responsables de l’étude ont recherché des substances toxiques dans les assiettes des enfants, avec comme ration quotidienne type un petit déjeuner comprenant pain de mie, beurre et confiture, un déjeuner pris au restaurant scolaire et composé d’un steak haché, de haricots verts, de pain et de raisin et, un dîner avec saumon, riz, fromage et fruit. Selon Générations future qui a présenté l’étude mercredi 1er décembre, la consommation de produits bio diminue de manière significative le nombre de résidus ingérés : 36 résidus chimiques dont 18 sont cancérigènes.

TROIS REPAS et un en-cas, composés de produits de base achetés dans des supermarchés de Paris et ses environs, et respectant les recommandations du ministère de la Santé, ont été analysés par des laboratoires indépendants. Les scientifiques ont recherché les plastifiants (dont du Bisphénol A), les dioxines, les métaux lourds, les additifs et autres polluants.

Résultats, les substances chimiques se glissent partout : dans la pomme, importée du Brésil et comprenant des traces d’un fongicide interdit en Europe, les haricots verts du Kenya, le beurre français (15 résidus chimiques), ou encore le saumon européen, qui en comptabilise 34. L’eau et l’assiette de plastique réchauffée au micro-ondes comportent également des polluants..../...

Si les associations prodiguent quelques conseils à l’échelle individuelle (peler les fruits, manger bio), elles demandent surtout l’interdiction de l’usage des pesticides, additifs poss...

Lire la suite de l'article sur le site de Econo-Ecolo



Accueil | Sites à visiter | Moteur de recherche écologique | Espace rédacteur | Mentions légales | Boutique | Contact
Copyright 2006-2011 Econo-Ecolo - tous droits réservés