Econo-Ecolo
    >> 1ère visite

Alcool biologique Strasbourg Bas-Rhin

Il est possible d'acheter et produire de l'alcool écologiquement responsible. En effet, retrouvez sur cette page notre série de conseils à ce sujet ainsi qu'une liste de professionnels à Strasbourg à même de vous conseiller.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Coop Alsace
(038) 845-9500
3 rue Coopérative
Strasbourg, Bas-Rhin
 
PRO Inter
(038) 810-1400
105 RUE DE LA PLAINE DES BOUCHERS
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Le Mutant
(038) 827-8361
r Curie
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Intermarché
(038) 827-2000
256 rte Mittelhausbergen
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Supérette Coop
(038) 834-0587
rue Soultz
Strasbourg, Bas-Rhin
 
8 à Huit
(039) 023-6015
35 rue Fbg de Pierre
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Simply Market
(038) 832-5153
47 rue Grandes Arcades
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Coop Alsace
(038) 845-9500
3 rue Coopérative
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Centre Commercial Rivetoile
(038) 855-2929
3 place Dauphine
Strasbourg, Bas-Rhin
 
Coop Alsace
(038) 845-9500
3 rue Coopérative
Strasbourg, Bas-Rhin
 

La vigne et le vin biologique

LES VINS DE CULTURE BIOLOGIQUE SONT UN MARCHE EN PLEIN ESSOR :/p>

Une grande partie de la production est exportée vers les pays de l’Europe du Nord, l’Allemagne étant le plus gros importateur. Depuis quelques années nous observons un développement en Asie et aux Etats-Unis.

En France, le marché de la grande distribution connaît une croissance soutenue. Par ailleurs des circuits de magasins coopératifs (Biocoop, Rayon vert, etc.) s’organisent sous forme de plateforme d’achats. Traditionnellement beaucoup de Vignerons pratiquent depuis longtemps la vente par correspondance en expédiant partout en France.

Il y a longtemps...

La vigne est une plante qui vient d’Asie Mineure. Passant par l’Egypte et transportée par les Grecs et les Romains, elle arrive en France par la Provence et le Languedoc vers le Vème siècle avant notre ère. L’implantation de la vigne se fait également par la vallée du Rhin avec l’arrivée des vignobles hongrois et roumain. La vigne va conquérir l’ensemble de la France avant de ne subsister que dans les terroirs les plus favorables à son développement.

La vigne

Le vin et sa qualité dépendent de plusieurs facteurs :

- le terrain et le climat.

- le cépage (on en compte plus de 100).

- la culture de la vigne.

- les techniques de vinification.

Le climat a une importance primordiale sur la production du vin ; la vigne craint la gelée de printemps, l’eau est nécessaire au grossissement des grappes mais est fatale si elle est trop présente lorsque le raisin est mûr. Le soleil joue également son rôle pour le mûrissement et les vignerons préféreront un ensoleillement de sud ou d’est.

La vigne se plait sur différents types de terrain ; il faut simplement que l’eau ne stagne pas. En effet, on trouve des vignobles aussi bien sur des sols calcaires comme en Côtes-d’Or pour les Bourgogne que sur les sols d’alluvions d’Alsace.

La culture de la vigne et son entretien représente un travail régulier tout au long de l’année. C’est en hiver que l’on coupe la vigne selon des techniques différentes en fonction des régions.

La végétation de la vigne commence en mars-avril avec le "débourrement" ; à ce moment, la vigne est très fragile et craint le gel. Pendant la croissance de la vigne, plusieurs actions peuvent être faites comme l’ "épamprage" qui consiste à limiter le nombre de rameaux sur le ceps. L’élimination de certaines feuilles est également employée pour permettre une meilleure exposition des grappes au soleil. Tout au long de l’année, il est également nécessaire de protéger la vigne contre les diverses maladies qui peuvent la toucher.

En septembre, les vendanges peuvent commencer, la date étant donnée en fonction de la maturité des grains. Dans certaines zones, on retarde au maximum la vendange des raisins jusqu’à obtention après sur-maturation d’une pourriture noble sur les grains ; à ce stade, le sucre est très concent...

Lire la suite de l'article sur le site de Econo-Ecolo

Les vins, champagnes et bières biologiques : critères et conseils

Le vin bio

Le vin bio est une expression en fait abusive, car il n’existe pas de réglementation portant strictement sur le vin. Il s’agit plutôt de vin issu de raisins produits en agriculture biologique, dont la FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique), et plus particulièrement la FNIVAB (Fédération Nationale Interprofessionnelledes des Vins de l’Agriculture Biologique) a réalisé une charte de qualité non reconnue par la Communauté Européenne, mais appliquée en France.

Ecocert, organisme de contrôle indépendant agréé par le ministère de l’agriculture, contrôle et certifie certains intervenants dans la production biologique et notamment vinicole.

Les différents types de culture du vin

La plupart des vins sont issus de l’agriculture traditionnelle, portant ou non la mention A.O.C. qui identifie un produit qui tire son authenticité et sa typicité de son origine géographique.

L’étape suivante est la lutte raisonnée qui se fixe des contraintes supplémentaires qui vont au-delà de la réglementation générale de l’agriculture traditionnelle.

La viticulture biologique emploie des matières premières d’origine naturelle et cherche à promouvoir la lutte naturelle entre les espèces.

Le vin issu de l’agriculture biodynamique privilégie la vie des sols, la pérennité des espèces animales et végétales favorisant l’écosystème. La biodynamie considère le vignoble est considéré comme une entité vivante avec un équilibre naturel à respecter entre les quatre éléments : la terre, l’eau, l’air et le soleil. L’homme doit tenir compte de l’influence des rythmes terrestres et cosmiques pour la production de son vin.

Quels sont les critères du vin bio ?

Le vin bio respecte donc les critères suivants, avec une certaine hétérogénéité selon les producteurs :

Un travail essentiellement manuel

La plupart des opérations agricoles sont effectuées de façon manuelle ou mécanique. Ainsi, le désherbage se fait par binage et sarclage ce qui permet d’ameublir le sol et de l’aérer.

La taille de la vigne est manuelle, limitant la production par ceps pour éviter une surproduction nuisible à la qualité.

La vendange est uniquement réalisée à la main.

Pas de produits chimiques

Aucun engrais chimique n’est utilisé ; seul les engrais organiques (fumier de cheval, écorces d’arbres) et l’utilisation de compost est autorisé.

Un enherbement (ray gras, moutarde blanche, pois trèfle) permanent ou temporaire est souvent utilisé entre les pieds de vigne afin de servir d’engrais vert et de mieux structurer le sol.

En agriculture biologique, le mot d’ordre est plutôt la prévention que le traitement des maladies. Les techniques d’effeuillage, d’épamprage permettant une meilleure circulation de l’air et permettant de limiter la vigueur de la vigne ont des effets préventifs reconnus. Contre les maladies les plus fréquentes (mildiou...

Lire la suite de l'article sur le site de Econo-Ecolo



Accueil | Sites à visiter | Moteur de recherche écologique | Espace rédacteur | Mentions légales | Boutique | Contact
Copyright 2006-2011 Econo-Ecolo - tous droits réservés